... | ...

Les épillets

Heure et lieu

...
...

À propos de l'événement

Vers la fin du printemps et pendant tout l'été les épillets sont un fléau pour nos animaux. Un épillet est une graine de graminée sauvage, on l'appelle aussi : espigaou, voyageurs ou l'herbe folle.

Durant cette période l'herbe sèche et devient beaucoup plus adhérente, l'épillet va alors s'accrocher très facilement au poil de votre animal, pénétrer sa peau ou ses cavités naturelles (oreilles, narine, vulve, yeux...) et provoquer infections et abcès. Leur extrémité pointue suivie d'une partie plus large et évasée le fait progresser toujours dans le même sens. Il représente alors un corps étranger très invasif que l'on retrouvera parfois à distance de l'endroit où il a pénétré, ce qui rend sa recherche difficile.

Les animaux aux poils longs et aux oreilles tombantes sont les plus exposés !

Comment éviter les épillets ?

- Faire tondre l'animal (surtout à l'entrée des oreilles et entre les doigts)

- Inspecter votre compagnon à la suite de chaque promenade ou de sa simple sortie dans le jardin et retirer toutes les herbes sèches (bien écarter les doigts, sous les pattes et même les yeux)

- Bien désherber votre terrain en veillant à retirer les herbes, ne pas les laisser au sol

Symptômes :

Au retour d'une promenade votre animal :

- éternue avec insistance (peut s'accompagner de saignements)

- se secoue la tête

- boite

- a l'oeil qui pleure (même si vous arrivez à retirer l'épillet de l'oeil, une consultation avec votre vétérinaire reste nécessaire car il a pu causer des lésions sur la cornée, invisible à l'oeil nu)

Consulter rapidement !

Lorsque l'épillet vient de rentrer, il est plutôt facile de le retirer. Par contre, la progression de ces herbes est très rapide et après quelques jours seulement il peut parcourir un long trajet. Il est alors beaucoup plus difficile à extraire, une anesthésie générale est souvent nécessaire.

Suivant l'endroit d'où il a pu pénétrer, sa persistance peut avoir des conséquences très ennuyeuse :

- nez : rhinite chronique, infection des voies respiratoires plus profondes atteignant les poumons

- yeux : ulcère cornéen (très douloureux)

- oreilles : otite, perforation du tympan

- voies génitales : vaginite pour les femelles

- sous la peau : abcès à répétition

Source : clinique-berlioz.mon-veterinaire.com (à Nice)

L'équipe Neuro-Victoire.com

Au service de la cause animale sur les maladies rares sans traitement.