Soyons solidaires. Tous ensemble,

pour un avenir totalement meilleur.

1/1

1er cas de rémission complète*

1er cas prometteur


En juin 2013, Victoire, âgée de 58 ans fut hospitalisée en urgence. En l'espace de quelques jours : faiblesse musculaire, problèmes de déglutition, de mastication, d’élocution, difficultés respiratoires... Les différents tests effectués dans le service de neurologie confirment une Myasthénie Grave (MG). Le scanner démontre une hyperplasie, et non un thymome. On lui propose une thymectomie (l'ablation du thymus), Victoire refuse.

Les anticorps de Victoire étaient de : au moment que la MG a été décelée. ??????????????

 

Un traitement lui est prescrit : Médicaments (Mestinon - Corticoïdes), immunosuppresseur (Imurel), immunoglobulines.

Problème, Victoire est allergique aux corticoïdes!

 

La première des priorités était donc de trouver une alternative face aux corticoïdes. On se dirige tout naturellement sur des protéines, mais pas n'importe lesquelles (uniquement des protéines saines et naturelles et non dopantes). Une dizaine de jours plus tard, ces protéines commencent à lui redonner du tonus. Mais pas assez à nos yeux. Nous suggérons de tester différents compléments alimentaires...

Quatre ans plus tard, Victoire ne prend plus d’immunosuppresseurs, ni de médicaments, et elle a retrouvée toute sa vitalité! Sa prise de certains compléments alimentaires n'est plus journalière,  mais seulement trois à quatre fois par semaine. Ses anticorps sont redevenus normal ??????????????????????????

 

Aucune rechute n'a été constatée, et ni aucun effet secondaire.

 

Sa vie est redevenue rayonnante!

Après cette lecture, certains spécialistes de la santé penseront ainsi, à raison peut-être : 

" Il faut toujours garder une marge de prudence sur une telle découverte, car, est-ce que ces compléments alimentaires spécifiques, pourront donner le même résultat sur d’autres personnes ? " 

 

Bien entendu, il faut rester prudent, mais nos prochains tests (voir rubrique " Guérir ") seront des indicateurs sur la suite à donner, et notre l’optimisme restera toujours intact dans notre volonté d'abonder dans ce sens : confirmer ce 1er cas prometteur pour les autres patients de la MG, ainsi que sur 3 autres tests. 

 

*Soyons précis sur le terme : rémission complète et rémission partielle.

Il est d'usage que le terme rémission soit plus souvent utilisé lorsque une personne a malheureusement un cancer, que celles et ceux atteints d'une maladie neuromusculaires ou neurodégénératives.

Pour Victoire, le terme approprié est : rémission complète. Il est toutefois utile de préciser que :

lorsque une maladie neuromusculaire ou dégénérative est décelée, c'est hélas pour le restant de sa vie, hormis si un jour, un vaccin est prodigué aux patients. C'est également le cas pour Victoire. Son hyperplasie est toujours présent mais stable, et grace à certains compléments alimentaires, Victoire mais  Il en est de même pour Victoire.

 

du cancer désigne la diminution ou la disparition des signes de la maladie. Quand les cellules cancéreuses ne sont plus détectées, on parle de rémission complète. La guérison est ensuite généralement déclarée après 5 ans. Actuellement, près de 60 % des cancers se guérissent.

Rémission complète signifie qu'il n'y a plus aucun symptôme ni aucun signe qui peuvent être identifiés pour indiquer la présence d'un cancer. Cependant, même si une personne est en rémission, il peut y avoir collections microscopiques de cellules cancéreuses qui ne peuvent être identifiées par des techniques actuelles. Cela signifie que même si une personne est en rémission, elle peut, dans le futur, connaitre une récidive de son cancer.

Rémission partielle signifie qu'un grand pourcentage des signes et symptômes du cancer ont disparu, mais certains demeurent encore. Dans la que rémission partielle, les risques de récidive sont plus élevés.

Les médecins se réfèrent parfois à un taux de guérison à 5 ans, à 10 ans ou plus. Ce qu'ils veulent vraiment dire par là, c'est un taux de rémission de 5 années ou plus. Plus le temps de rémission dure, plus la possibilité que le cancer a effectivement été guéri est forte. Mais il y a des cas de récidive du cancer de nombreuses années après le début de la rémission. Donc, si le médecin dit qu'il y a un taux 95 % de guérison / rémission à 5 ans pour un cancer particulier, cela signifie que, après cinq ans, 95 % des personnes atteintes de ce cancer sont toujours en rémission (ce qui signifie que vous avez une très forte probabilité de ne pas avoir une récidive pendant au moins cinq ans). 
Avec l’allongement de la durée de la vie, les médecins peuvent maintenant donner souvent des taux de rémission à10, à 15 ou même 20 ans. 
 

Pourquoi tester en priorité sur l'animal et non sur l’être humain ?

Face à un tel résultat, nous restons vigilant, car la rechute peut revenir, meme si cela fait 4 années que Victoire se
porte à merveille. 

Après réflexion, nous avons pris la décision de tester ces découvertes sur les animaux. Nous ne fermon spas la porte à l'etre humain,
mais nous préviligions l'animal à l'etre humain. Ceci état si certaines personnes atteintes de la myasthénie ou autres maladies neuromusculaires et
ou neurodégénératives nous solicitent pour tester cette découverte sur leur maladie, bien évidemment, nous accepterons de leur proposer 
certais compléments alimentaires spécifiques pour ....

Pour tester sur des animaux en priorité et non sur l'etre humain ? 

Een général, les laboratoires testent sur les animaux.

........


sans oublier les maladies orphelines, dont les spécialistes n'arrivent pas à déterminer réellement ces maladies.

Nous soutenir
Gestion de vos dons.
de vos legs, de votre ISF.
Nous rejoindre
1/1
  • ADHÉRER

  • DONATEUR

  • BÉNÉVOLE

  • PARTENAIRE

1/1

 . Vous souhaitez 

" tester "

des compléments alimentaires spécifiques 

pour votre maladie? 

Pour votre animal ?

Tests
En savoir +

Notre obsession constante :

Contribuer à améliorer sans cesse la santé de l’être humain et de l'animal.